Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 19:20

l_affaire_seznec.jpg 

Denis Seznec n'en a pas encore fini d'évoquer la mémoire de son grand-père. Son dernier ouvrage, classé dans la catégorie des beaux-livres, raconte, sous forme de témoignage et avec des photos, les conditions de détention de Guillaume Seznec. « J'apprends l'histoire à ceux qui ne la connaissent pas » explique-t-il. Les illustrations montrent les « chasseurs de têtes » chargés de ramener les bagnards morts ou vifs, les exécutions que les condamnés étaient obligés de suivre (avec interdiction de fermer les yeux pendant la guillotine de leurs camarades d'infortune), et ces têtes enfermées dans des bocaux et conservées dans du formol pour diverses expériences. Certains photographies ont été prises en cachette par les gardiens eux-même. « La loi Seznec – qui permet la révision d'un procès sur la découverte d'un fait nouveau - m'a permis d'accéder à toutes les archives » poursuit Denis Seznec. En 1924, le négociant en bois Guillaume Seznec est condamné aux travaux forcés pour un meurtre qu'il niera toute sa vie, celui de son ami le conseiller général Pierre Quéméneur.

img252.jpg

Le 20 avril en soirée, France 2 retransmettait la pièce de Robert Hossein sur l'affaire Seznec. La chaîne invitait les téléspectateurs à se mettre dans la peau des jurés. 94% d'entre eux ont estimé que Guillaume Seznec n'avait pas tué Pierre Quéméneur. Le contexte juridique d'aujourd'hui a évidemment joué : le public a respecté le principe de présomption d'innocence. Il a aussi pris en compte le fait que le corps de Pierre Quéméneur n'ait jamais été retrouvé, et l'absence de mobile. « Un jour c'est sûr, Guillaume Seznec sera réhabilité par la Justice. Mais il l'est déjà, depuis longtemps, dans le coeur des hommes » conclut le livre.

 

Christophe Pluchon

 

Ecouter l'interview de Denis Seznec diffusée sur RCF Rivages :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires