Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 21:33

Pour revenir, cliquez ici...

 

 

LES APPAREILS ANCIENS A DEUX OBJECTIFS (TLR) :

ROLLEIFLEX OLD STANDARD.


Fabriqué entre 1932 et 1938, il s'agit de la deuxième version du célèbre appareil à deux objectifs si prisé des journalistes des années 50 et des photographes comme Edouard Boubat. Acquis une centaine d'euros sur eBay, ce modèle entièrement manuel et sans cellule est équipé pour la prise de vue (optique du bas) d'un objectif Tessar 3,8/75 non-traité. Les vitesses vont de 1 seconde à 1/300è (plus poses B et T).

C'est mon appareil préféré. Je l'utilise pour photographier les détails de coques de bateaux avec du film Fuji Provia 100F. Les Rolleiflex utilisent du film de format 120 qui autorise 12 poses sur chaque pellicule. C'est la garantie d'une meilleure qualité d'image (il est moins nécessaire d'agrandir pour parvenir à telle ou telle taille de tirage). Le piqué des images est vraiment très bon malgré l'âge de cet appareil (sinon, je ne l'utiliserais pas, évidemment !)

 

 

LIRE LES TESTS D'OBJECTIFS.

 

 

 

ROLLEICORD Vb.


Les Rolleicord sont les petits frères des célèbres Rolleiflex. Moins cotés et moins complexes d'un point de vue technique (pas de manivelle mais un simple bouton), ils bénéficient néanmoins de la même qualité de fabrication.

Le modèle Vb est le dernier de la série des Rolleicord. Il date des années 70 et dispose d'un objectif de prise de vue Schneider Xenar 3,5/75 mm qui n'a vraiment rien à envier aux Tessar de chez Carl Zeiss. J'utilise cet exemplaire pour des prises de vue en noir et blanc avec du film Ilford Delta 100 et 400 principalement (en format 120).

 

 

LIRE LES TESTS D'OBJECTIFS.

 

 

 

 

 

VOIGTLANDER BRILLANT.


Il s'agit d'une des toutes premières versions de cet appareil construit en Allemagne à partir de 1932 et qui utilise du film 120. Les caractéristiques techniques sont ridicules puisque l'objectif, un Voigtar de 75mm, s'ouvre à F7.7, et pour le temps de pause, on a le choix entre deux vitesses seulement (1/25è et 1/50è) ainsi que la pose B.

C'est un appareil pourtant très attachant que ses successeurs, tout au long du 20è siècle, ont servi de base à la fabrication du Lubitel russe.

 

 

LIRE LES TESTS D'OBJECTIFS.

 

 

 

 

AUTRES APPAREILS :

 

ZEISS IKON NETTAR 515/2.


C'est grâce à cet appareil, acheté 200 francs juste avant le passage à l'euro, chez Easy Cash à Brest (merci Catherine), que j'ai découvert la magie des anciens appareils. Celui-ci est en très bon état. Il date des années 30 et appartenait, paraît-il, à un prêtre...

Pour faire le point, il faut tourner la bague de l'objectif. Celui-ci, un triplet Novar est ouvert à 6.3. C'est vraiment peu lumineux mais n'oublions pas que les compacts argentiques bas de gamme des années 90 ne font pas mieux !

L'excellence chez Zeiss Ikon, en matière d'appareils à soufflet télémétriques de cette époque, il faut aller la chercher du côté des Super Ikonta (voir ma présentation page précédente). Les objectifs Tessar sont ouverts à 3.5 ou à 4.5.

 

 

LIRE LES TESTS D'OBJECTIFS.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Pluchon
commenter cet article

commentaires