Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 07:38
CIMG0769
Ecouter le magazine diffusé sur RCF Rivages :



Depuis trois ans, 80 ouvriers sculptent le nouveau pont de Térénez, au dessus de l'Aulne entre Rosnoën et Argol. Il représente un défi technologique puisqu'il s'agit du premier pont courbe à haubans d'Europe. Les automobilistes, piétons et cyclistes pourront, si le chantier ne prend pas de retard, l'emprunter à partir d'avril 2011. L'ancien ouvrage, atteint de ce qu'on appelle le « cancer du béton » sera détruit dans la foulée. « Nous avons quasiment terminé les pylônes et commencé à installer les haubans. Nous poursuivons aussi l'assemblage des voussoirs pour rejoindre le milieu du tablier » expliquait la semaine dernière Michel Lennon, adjoint au chef de service Pont de Térénez au Conseil Général.

Les étudiants du département Génie Civil de l'IUT de Saint-Nazaire suivent de près le chantier de construction du pont de Térénez. Le ballet des machines fascine Sylvie Clapier, qui prépare une licence dans la conduite des travaux publics et qui s'intéresse à la gestion des hommes et du matériel. « La première pelle mécanique que j'ai vue a été une révélation. J'aime voir les machines qui s'affairent à une tâche bien précise. Chacun sait ce qu'il doit réaliser dans la journée, qu'il pleuve ou qu'il vente. Si on a peur du mauvais temps, alors on fait un autre métier » dit-elle. Magali Guillaume, qui vient de terminer son contrat de deux ans et demi comme assistante au chef de chantier sur le pont de Térénez, témoigne pour sa part de la nécessité de s'ouvrir aux autres pour travailler efficacement. « C'est dynamique car on est toujours sous pression à cause des imprévus ou des délais à tenir. Mais au final, je suis assez fière du résultat ». Début février, la jeune femme de 23 ans a rejoint la Hague pour de nouvelles aventures, dans le domaine du nucléaire. Elle espère y trouver un peu plus de femmes qui, comme elles, sont passionnées par les métiers de la construction car elles n'étaient que deux sur le chantier du pont de Térénez.

 

Pratique : sur la route du Belvédère, vers Rosnoën, une exposition retrace l'histoire de l'ancien pont et les différentes phases de construction du nouvel ouvrage.

 

Christophe Pluchon


Partager cet article

Repost 0

commentaires