Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 20:50

Entre juin et septembre, dans le cadre de la campagne nationale de sécurité des loisirs nautiques initiée par le Secrétariat Général de la Mer, l'administration maritime a contrôlé 1 116 embarcations de plaisance entre le Mont Saint-Michel et Bayonne. La sécurité civile, la marine, la gendarmerie, les douanes, la SNSM et les affaires maritimes ont constaté 278 infractions. La moitié (46%) portait sur un manque de conformité ou une absence de matériel de sécurité. Les brassières et les gilets sont indispensables à l'intérieur des bateaux, même si leur port n'est pas obligatoire. Il ne faut pas négliger non plus l'équipement VHF ni l'emport d'une embarcation gonflable pour l'ensemble de l'équipage. « Vous êtes tout seul à bord d'une embarcation et vous ne savez pas nager, il faut être fou pour ne pas mettre sa brassière. Et quand vous avez une seule personne qui sait manoeuvrer le bateau et quatre enfants à bord, elle a fortement intérêt à mettre sa brassière ou son gilet » rappelle le préfet maritime de l'Atlantique le vice-amiral Anne-François de Saint-Salvy.

Cet été, dans les zones contrôlées par le Cross Corsen et le Crossa Etel, 34 personnes ont perdu la vie en mer, dont 11 au cours d'une baignade et 4 en plongée. 1 300 opérations de sauvetage ont été menées et une plainte a été déposée pour fausse alerte. Les services de secours mettent un certain nombre d'accidents sur le compte d'une mauvaise interprétation des prévisions météo. Ils surprennent aussi de nombreux bateaux dans des secteurs réputés dangereux.


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Pluchon
commenter cet article

commentaires