Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 22:21


Dans son dernier roman, l'auteur quimperlois contraint le détective Loïc Le Bars et le journaliste d'investigation Jack Elemor à fouiller, soixante années plus tard, le passé de Luis Espèranza, un émigré basque espagnol accueilli en 1939 par la mairie du Guilvinec. Les villes communistes hébergeaient à l'époque cette population qui avait traversé les Pyrénées pour fuir la guerre civile. « Voir comment l'humanité peut basculer dans l'horreur m'a toujours interrogé » explique Bruno Geneste.

Dans le livre, les crimes se succèdent et donnent du fil à retordre aux deux enquêteurs, jusqu'au moment où ils découvrent que deux des personnes assassinées appartenaient par le passé aux Brigades Internationales. Comme dans ses trois autres polars, c'est avec une tonalité poétique que Bruno Geneste le conteur déroule le fil de l'intrigue qu'il a imaginée. « La poésie, c'est le liant, l'ingrédient qui intensifie le roman, qui l'irrigue » dit-il.


« Le mystère de Pors Carn, le gouffre de l'ange » de Bruno Geneste est publié aux éditions Les Chemins Bleus.


Christophe Pluchon


Partager cet article

Repost 0

commentaires