Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 07:17

Présentée à St Pol-de-Léon l'année dernière à l'occasion du 200è anniversaire de la mort de Monseigneur Jean-François de la Marche, cette exposition itinérante est montrée à Brest jusqu'à la mi-juin.

Né à Ergué-Gabéric en 1729, fils des seigneurs de Lezergue, Monseigneur Jean-François de la Marche est ordonné prêtre en 1756, puis nommé chanoine de la cathédrale de Tréguier. Le 27 juin 1772, il devient le dernier évêque du diocèse de Léon, au grand dam des chanoines de Cornouaille, son diocèse d'origine.

« Mgr de la Marche était clairvoyant et s'intéressait beaucoup aux pauvres, raconte le père Dominique de Laforêt, qui a préparé cette exposition. A la Révolution, il a pressenti que ça tournerait mal. Il n'a pas eu le choix, c'était la mort ou la fuite. Il s'est réfugié à Jersey avec d'autres prêtres ».

Surnommé « Eskop ar patatez » (l'évêque de la patate), il a introduit la culture de la pomme de terre dans le pays léonard, en réaction au prix du blé qui était soumis à la dîme. Mgr de la Marche a aussi mené une enquête très précise sur la mendicité dans son diocèse, en dressant l'étendue des besoins paroisse par paroisse.


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires