Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 20:30

600 000 ouvrages, 30 000 abonnés et 1,5 millions de prêts de documents papier et de DVD chaque année... L'arrivée du multimédia dans les foyers n'a pas énormément transformé les habitudes des brestois en matière de lecture puisqu'ils sont toujours aussi nombreux à fréquenter l'une ou l'autre des dix bibliothèques de la ville. Cette assiduité va de pair avec leur intérêt pour le multimédia, en matière d'accès à l'information. « Les lecteurs attendent de notre part beaucoup de réactivité » explique Nicolas Galaud, directeur de la Bibliothèque Municipale de Brest.

Le réseau est depuis plusieurs années déjà, doté de Points d'Accès Publics à Internet (PAPI) au même titre que certaines associations et écoles. La bibliothèque Neptune dispose aussi d'un Espace de Création Multimédia, où les abonnés peuvent venir composer un CV, créer un site internet et consulter des livres spécialisés.

Concernant les prêts de documents, le réseau des bibliothèques s'est progressivement adapté en créant une « gamme » de services dits innovants, intitulée « bibliothèque numérique ». Il est désormais possible, que l'on soit ou non enregistré à la bibliothèque, de consulter gratuitement sur place les éditions « abonnés » de plusieurs journaux en ligne comme « lemonde.fr ». « Pour des raisons de droits, on ne peut pas le faire chez soi à partir du site de la bibliothèque, prévient Nicolas Galaud. Ce service vient compléter l'offre traditionnelle de journaux papier et d'encyclopédies ».

A partir de ce mois, un service de questions-réponses est également proposé aux abonnés. Ils peuvent interroger par courrier électronique les bibliothécaires qui s'engagent à fournir une réponse sous trois jours, par rapport à un type d'ouvrage ou à un auteur en particulier. Les usagers ont aussi la possibilité depuis décembre dernier, de réserver en ligne un livre ou un DVD. « Ils sont informés par courrier, et le seront bientôt par email, de la disponibilité du document, pour venir l'emprunter » précise Nicolas Galaud. 450 usagers ont déjà utilisé cette possibilité en faisant des recherches, sur internet, dans le catalogue de la bibliothèque.


Les nouvelles technologies sont enfin d'un appui considérable pour les bibliothèques qui disposent d'un fonds important, mais ancien. La numérisation d'un dictionnaire breton-français est actuellement en chantier, avec l'aide du Centre de Recherche Bretonne et Celtique et du Ministère de la Culture. Cet ouvrage de 9 000 pages, acquis récemment par la ville de Brest, a été écrit au 18è siècle par Pierre-Joseph Coatanlem, un noble de la région de Morlaix.

Lien : www.mairie-brest.fr/biblio/


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires