Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 19:56

Ce n'est pas sans une certaine larme à l'oeil que les Bretons pourtant grands voyageurs, ont un jour quitté leur région. Pour garder contact avec leurs racines, ils ont adhéré à des amicales, qui proposent un tas d'activités en lien avec la Bretagne. Internet a donné une nouvelle visibilité à des associations.

Restons d'abord en France avec Paris Breton (www.parisbreton.org), implanté à la Maison de la Bretagne à Paris. Créée en 2003 pour promouvoir le développement économique de la Bretagne à partir de la région parisienne, cette structure forte de 200 membres s'est rapidement imposée comme fer de lance des Bretons de Paris. « Nous alternons actions de terrain et événements médiatiques, indique le vice-président, Ronan Le Flécher. Nous avons organisé des débats sur la régionalisation, mené une étude sur les Bretons de Paris et en septembre prochain, nous participerons à la semaine de la promotion de la Bretagne ».

Prenons la mer maintenant et rendons-nous sur l'île verte. Breizheire (www.breizheire.bzh.bz/) est une association de Bretons vivant en Irlande, et d'Irlandais intéressés par la Bretagne. Elle fonctionne depuis bientôt quatre ans et sur le site, vous pouvez découvrir une présentation de ses après-midi et soirées qui visent à rassembler Irlandais et Bretons (on y joue aux palets, et on participe à la Fest Yves). Breizheire propose aussi des cours de breton et de danse bretonne.

Saviez-vous que tous les Legault d'Amérique du Nord descendent d'un monsieur Le Goff originaire de Daoulas ? L'Union des Bretons du Canada, créée dans les années 30, met en lumière ce fait historique sur son site internet (http://bzh.hosting.enter-net.com/). Outre l'histoire et la généalogie, on y trouve des recettes de cuisine, des textes de légendes bretonnes et des liens divers, pour dénicher un travail au Québec par exemple.

 

En Australie, décalage horaire oblige, on déjeune durant le CyberFestNoz ! En 2004, Jean Leviol, un breton passionné par cette fête diffusée en direct sur internet organise une première réunion. La communauté compte aujourd'hui 150 personnes, qui se réunissent pour pratiquer la voile par exemple. L'agenda est mis en ligne sur le site (http://home.exetel.com.au/jpleloch/BretonsSydney.html).

 


Pour terminer ce catalogue non-exhaustif des sites de Bretons à l'étranger, tournons-nous vers le Pays du Soleil Levant. L'ambassadeur de France au Japon, Gildas Le Lidec est d'origine bretonne. Il est le président d'honneur de la toute jeune association Bretons du Japon, lancée le 28 octobre dernier, et première du genre pour la communauté qui compte environ 400 personnes. « Internet permet de mettre en réseau les Bretons et les Japonais autour du thème de la Bretagne, se réjouit son secrétaire général Jean-Philippe Audren. En japonais, nous présentons notre région par le biais de ses traditions, ses paysages et ses habitants » (http://bretonsdujapon.wordpress.com/).

Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Webmaster 08/01/2007 07:32

J'ai mis un lien.

Webmaster 06/01/2007 22:33

Merci, je ne connaissais pas Global Bretagne mais il y a beaucoup d'associations de ce genre et il est impossible de les citer toutes. Je suis limité en longueur aussi. 

REGUER 06/01/2007 20:48

Bonjour,
Dans votre liste d'associations tournées à l'international, il y a aussi Global Bretagne, le partenaire de Bretons du Monde sur le volet économique.
Bonne année 2007
David E. Réguer (né à Brest)
http://global-bretagne.blogspot.com/
http://www.global-bretagne.com