Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 22:05

Le fournisseur de services de messagerie et sécurité, Secuserve, dresse sur son site internet le bilan de l'année 2006 en matière de menaces emails. L'étude met en lumière un doublement du nombre de spams reçus, augmentation qui s'expliquerait en grande partie par la hausse du nombre d'échanges et d'utilisateurs de messageries électroniques.

Entre décembre 2005 et décembre 2006, le nombre de courriels quotidiens reçus par un professionnel, dans une seule de ses boîtes, a quasiment doublé, passant en moyenne de 52 à 92 ! 95% des messages sont des spams, indique Secuserve, et leur nombre a lui aussi été multiplié par deux en un an.

Pour 2007, le laboratoire prédit une situation bien pire encore. Selon le directeur technique Philippe Rèbre, « le seuil de 99% de spams sera atteint. Il ne sera pas perceptible directement par les utilisateurs, mais les opérateurs et fournisseurs de services emails seront les premiers concernés par cette explosion. L'intérêt économique sous-jacent au spam, la forte croissance du nombre de PC Zombies et l'insuffisance des moyens réglementaires sont les principaux facteurs de cette aggravation ». 30% des spams sont en effet propagés par les PC Zombies (des machines mal protégées), et à l'insu de leurs propriétaires.

Secuserve s'inquiète aussi de la montée en charge de ce que l'on appelle les « spam-image ». Ces messages incluent des images et du texte imbriqués, ce qui rend difficile leur détection par les logiciels anti-spams traditionnels. Les « spam-image » représentent le quart des pourriels. La moitié d'entre eux est à caractère financier, et là aussi, le laboratoire tire la sonnette d'alarme. Stéphane Bouché, le directeur, précise la finalité du « spam-stock « , qui incite le destinataire à investir de l'argent sur de petits marchés.  « Nous avons constaté des progressions sensibles de cours, au moment des campagnes de spam. Le faible coût de la messagerie comme moyen de propagande, et le retour sur investissement occasionné sont les explications principales de cette innovation et des prochaines menaces email à venir. Le spam est devenu financièrement très attractif ! »

Alors, comment, en tant qu'utilisateur à la maison ou au bureau, se débarrasser de ces messages non-sollicités envoyés en masse, qui inondent nos boîtes aux lettres électroniques ? On pense d'abord aux filtres antispams et c'est un excellent réflexe. Mais il faut rester vigilant et ne pas se fier aveuglément aux réglages par défaut des logiciels.

En novembre, la Commission Européenne présentait une série de mesures pour lutter contre les nouvelles menaces que constituent le pourriel, les espogiciels et les logiciels malveillants. Outre une meilleure coopération entre les administrations et entreprises européennes et celles des pays-tiers, la commission préconise un nouveau renforcement des règles afin de protéger la vie privée.

Pour en savoir plus : www.secuserve.com/

Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires