Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 22:22

Décidément, il ne se passe pas une semaine sans que la communauté bretonnante ne lance un nouveau projet sur la toile. Celui qui nous intéresse aujourd'hui se présente comme étant la première émission de débats et de divertissement, en langue bretonne, en direct et en public sur internet.*


Proposé par Lionel Buannic-Message et Médias (ex-rédacteur en chef de TV Breizh) et VO Productions, le programme Webnoz sera diffusé le troisième lundi de chaque mois, de 20h30 à 22h30, à chaque fois depuis un lieu différent de la région.

Les statistiques parlent d'un demi-million de personnes aptes à comprendre la langue bretonne. La moitié d'entre elles parviennent à s'exprimer facilement en breton. « On ne peut pas parler de marché, explique Lionel Buannic. Nous ne voulons pas copier en breton ce qui se fait en français. Il faut privilégier les espaces de discussion où toutes les générations peuvent se retrouver. Internet permet d'avoir accès à l'information quand on le souhaite, et de réagir à chaud, sans autorisation ni censure, à la différence de la télévision ou de la radio. Internet développe cette interactivité dont les gens sont friands aujourd'hui ».

La première diffusion est programmée ce lundi 18 décembre 2006, en direct du lycée Diwan de Carhaix. Elle aura pour thème les jeunes bretonnants face à l'avenir de la langue bretonne. Dans la partie débat interviendront notamment Nolwenn Korbell (qui chantera aussi plusieurs fois dans la soirée), Jean-Pierre Thomin, maire de Landerneau et conseiller régional en charge de la politique linguistique, et Dominique Andro, numéro deux du Crédit Mutuel de Bretagne. Les internautes pourront poser leurs questions depuis chez eux, via leur clavier. Dans la partie reportage, le programme montrera le parcours de deux anciens élèves de Diwan qui se sont spécialisés dans la faïence aux motifs régionaux (Alato), et l'itinéraire de collégiens qui ont traduit en breton la BD Titeuf. Webnoz proposera aussi une rubrique culturelle dans laquelle interviendront par exemple Yann Biger (« les chroniques du Goéland Masqué ») et Vincent Roué, auteur du « kit de survie dans les banlieues bretonnes ».

Volontairement, les interventions des uns et des autres ne seront pas sous-titrées en français. Ce n'est pas pour cela que les non-bretonnants ne sont pas les bienvenus. « Au contraire, ajoute Lionel Buannic, cela permet de voir que le breton est une véritable marmite. Voilà pourquoi nous mettons en ligne sur le site des fiches pédagogiques pour permettre à ceux qui ont de la sympathie pour la langue ou aux parents dont les enfants apprennent le breton, de se mettre à la page ».

Après la diffusion, les émissions seront accessibles durant un mois, au moins. Le projet Webnoz, d'un coût de 173 000 euros pour huit programmes, est financé par la région, plusieurs autres collectivités locales et territoriales et quelques partenaires privés. Une partie de la dépense devrait aussi être prise en charge par la publicité sur le site.

Lien : www.brezhoweb.com


Christophe Pluchon


* En réponse aux interrogations de l'association An Tour Tan, qui propose des émissions de web TV via Skinwel TV et qui s'interrogeait sur le caractère novateur de Webnoz, Lionel Buannic a accepté d'apporter les éléments suivants (17 décembre 06) :

"Oui, c'est bien la première émission de flux en direct, en prime time, et en langue bretonne. An tour tan a déjà fait qqs minutes en breton dans son magazine (qqs minutes sur deux heures d'émission). Mais il n'y a plus de breton depuis au moins 6 mois dans leurs programmes (qui en grande majorité ne sont pas en direct, mais en différé).
Lorsque je dis émission de flux, c'est bien une émission qui s'inscrit dans un flux et que l'on retrouvera de manière très régulière et prévisible (tous les 3ème lundi du mois) pendant au moins un an. An Tour Tan va réaliser une émission tout en breton, mais n'a pas annoncé qu'il y aurait d'autres numéros en direct et en breton toutes les semaines ou tous les mois... La concurrence est saine et la langue bretonne en sera gagnante. Mais attention à ne pas raconter n'importe quoi non plus.
Par ailleurs, les médias parisiens s'intéressent à la chose. Je serai sur Europe 1 demain matin en direct chez Morandini. Et en direct sur RBO également !" 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gonidec 19/12/2006 10:14

Bonjour Lionel,Effectivement, la "concurrence" est saine - mais puisque tu dis qu'il ne faut pas raconter n'importe quoi, j'apporte moi même à nouveau quelques précisions...Les "quelques minutes" dont tu parles sont la plupart du temps des bonnes demi-heures...La dernière émission - qui était en direct - date du 21 octobre. Nous en avons également diffusée une, tout en direct et en Breton, dimanche dernier (17/12) ; cela sera reproduit le plus souvent possible.Sans oublier les émissions de l'après-midi qui précèdent chaque Cyber Fest Noz depuis 2001, et qui sont en Breton également, et en direct...Bon courage pour WebnozKenavo

Christine bellégo 13/12/2006 00:10

Mat eo !

Ronan Le Flécher 11/12/2006 22:47

Bravo à Lionel Buannic, talentueux journaliste qui a fait les beaux jours de l'actualité de TV Breizh. Une initiative sur le web, dans le bon tempo, qui ne demande qu'à prendre de l'ampleur.Avel mad !Ronan