Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 14:48

L'écriture de ce livre a commencé en 2001. Louis Caradec y raconte, à travers son parcours personnel, les sorts heureux et malheureux réservés aux maires.

Elu depuis 1983 à Plougonvelin, positionné au centre sur l'échiquier politique, le président de l'association des maires du Finistère a dû batailler pour développer la commune, sur les plans touristique, culturel et économique. La station du Trez-Hir, si chère aux brestois, n'aurait peut-être pas acquis ses lettres de noblesse sans sa grande fermeté, face aux propriétaires de résidences secondaires. Idem, mais dans une moindre mesure, lorsqu'il fallut restaurer le fort de Bertheaume et le site de Saint-Mathieu. « Tous les maires ont en face d'eux des comités de riverains qui leur mettent des bâtons dans les roues, analyse Louis Caradec. Pourtant, 60% d'entre eux se représentent aux élections. Je ne me suis jamais plaint de la difficulté. Je me suis acclimaté à la fonction et j'ai pris le virus. J'ai la passion de rendre service et je ne suis pas rancunier ». Le livre consacre aussi un chapitre aux difficultés pour les maires de rentrer dans le rang de l'intercommunalité : il faut se rappeler, à cet égard, que la communauté de communes du Pays d'Iroise fut la première du Finistère.

Né en 1934, dernier d'une famille de six enfants, le maire de Plougonvelin est également conseiller régional. Il a fait toute sa carrière dans l'aéronavale puis dans le secteur bancaire, au Crédit Agricole.

Bourré d'anecdotes, le livre « Fortunes de maire, les coulisses de 25 ans de mandats » est publié aux Editions Cheminements (22 euros). Louis Caradec reversera les droits d'auteurs aux associations « Finistère contre le cancer » et « Défi Alzheimer 29 ».


Christophe Pluchon

L'interview de Louis Caradec sera diffusée mercredi 13 décembre 2006 de 18h30 à 19h, sur RCF Rivages (voir les fréquences sur la banderole, en bas de page - streaming sur www.rcf.fr)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ronan 11/12/2006 09:28

On oublie trop souvent que ces maires s'engagent pour la collectivité. En contrepartie de ce lourd travail, que récoltent-ils de la part de leurs électeurs ? Des  critiques en nombre et de trop rares remerciements. Sans parler des procès qui fleurissent depuis quelques années (ils sont pénalement responsables devant la loi).Décidéement cette fonction est bien ingrate. Merci donc à tous les maires bretons, passés ou en poste.