Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 10:25

Pendant longtemps, ces maladies, dont la fréquence est inférieure à un cas sur 2000, n'apparaissaient pas clairement dans les priorités du corps médical et des pouvoirs publics. Aujourd'hui, et l'exemple de la mucovicidose parle de lui-même, la création de centres de recherche et le travail en réseau ont permis de mieux cerner leurs symptômes et pour nombre d'entre elles, de les traiter efficacement.

Huit maladies rares sur dix, sur les 7 000 recensées, sont d'origine génétique. C'est par exemple le cas de l'hémochromatose, très présente en Bretagne et qui se caractérise par une accumulation de fer dans l'organisme. « Pour éviter le cancer du foie, on met en place des saignées. C'est de la prévention efficace » témoigne le docteur Philippe Parent, généticien au CHU de Brest, et qui interviendra aux Lundis de la Santé.

Quant aux maladies qui ne sont pas d'origine génétique, elles sont dites auto-immunes car elles s'attaquent au système immunitaire qui ne peut donc plus défendre l'organisme convenablement. « Le diagnostic est difficile à établir, témoigne Valérie Devauchelle-Pensec, praticien hospitalier au service de rhumatologie et de médecine interne du CHU. On découvre ces maladies lors d'un problème hormonal, des lésions à la peau, au poumon ou au rein. La prise en charge est souvent pluridisciplinaire ».

Le Lundi de la Santé sur le thème des maladies rares a lieu le 27 novembre de 18h30 à 20h à la faculté de droit de Brest (entrée libre). Le professeur Férec et l'association Alliance Maladies Rares participeront également.

 

Christophe Pluchon


Partager cet article

Repost 0

commentaires