Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 07:51

Arrivé à Brest en 2000, Hervé Le Gall a deux casquettes. Ingénieur commercial dans une société d'ingénierie informatique (www.cinquiemejour.com), il est aussi photographe, pour un site qu'il a... développé de concert, dirons-nous. « J'allais souvent le soir au cabaret Vauban, dit-il. De temps en temps, j'emmenais mon Canon F1 dans une poche, mon 55 mm qui ouvre à f 1,2 dans l'autre et je shootais une pellicule entière, mais je ne montrais jamais mes photos. Je n'imaginais même pas qu'elles puissent intéresser quelqu'un ! ».


Le destin en décide autrement, un samedi après-midi devant un petit crème. « A Jean-No, le barman, j'ai montré des clichés de Jeanne Balibar, de Syd Matters et d'autres artistes précédemment accueillis au Vauban. Un peu plus tard, Charles Muzy, le patron, m'a proposé de devenir le photographe de la maison » se souvient Hervé Le Gall.

Mis en confiance, ce passionné de musique (pop et rock principalement) obtient des accréditations pour couvrir divers festivals, comme le Bout du Monde à Crozon, les Vieilles Charrues à Carhaix, ou Art Rock à Saint-Brieuc. Tout va très vite puisqu'il signe aussi les photos du DVD live de Rokia Traoré.

« Cinquiemenuit.com est né de l'envie de partager les concerts avec le plus grand nombre, en temps réel et au niveau planétaire, explique Hervé Le Gall. Cela permet aux gens qui n'étaient pas présents de vivre un instant d'émotion, et aux autres de se souvenir des bons moments. C'est aussi le reflet d'une ville – Brest - et d'une région – la Bretagne - où l'on aime bien faire la fête ».

A chaque fois qu'il met des images en ligne, le photographe prend aussi bien soin de les commenter. Mais si vous avez un artiste dans le coeur, et que vous mourrez d'envie de vous procurer une ou plusieurs photographies de lui, c'est peine perdue car l'auteur ne vend ni tirage, ni fichier informatique au public. Il travaille avec une agence qui se charge de la diffusion des images auprès des médias.

Depuis 2003, Hervé Le Gall a manqué peu de spectacles. L'an dernier, il a suivi environ deux cents concerts, et immortalisé les prestations de Louis Chédid, de Raphaël ou encore de New Order. Aujourd'hui, il exerce en numérique, toujours avec des optiques lumineuses car il n'est pas autorisé à utiliser le flash.

« L'aventure ne fait que commencer, confie-t-il. Je travaille à la version 3 de cinquiemenuit.com, déjà visité par 25 000 internautes chaque mois. Elle sera multilingue et intégrera de nouvelles fonctionnalités ». Hervé Le Gall a déjà développé son site en langue anglaise (www.nightfive.com), et sur son blog (www.shots.fr), il propose des photographies inédites.

Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires