Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 11:18

 

Attention : le Rolleiflex Old Standard est l'appareil avec lequel j'ai réalisé 90% des images de coques que vous pouvez voir sur ce site. Inutile de dire que je lui dois le respect.

Il date des années 30 (1932 à 38 précisément). C'est le deuxième modèle de la série des bi-objectifs initiée par Franke & Heidecke en 1929.

Cet appareil est équipé d'un objectif de prise de vue Zeiss Tessar de focale 75mm (ouverture 1:3.8).

Malgré la visée peu lumineuse et l'absence de repères pour la mise au point, j'adore le concept de l'appareil tout métal. J'aime aussi la petite résonance de l'obturateur au déclenchement !

Cet exemplaire fait de très belles photos (excepté en couleur, car les diapos ont une légère tonalité bleuâtre avec les pellicules Provia). C'est peut-être à cause de l'absence de traitement ? Mais cela ne se voit pas trop sur les images de coques et la retouche est assez aisée.

Seule la sensation de netteté de l'image est ici analysée, pas les aberrations chromatiques ni le possible vignetage.


Conditions des tests :

Pellicule : Ilford FP4+ (125 ISO), développée dans le révélateur Ilford Ilfosol-S à dilution 1+14 pendant 9 mn.

Prise de vue sur trépied, par temps gris mais assez lumineux. Mise au point sur l'infini et bien sûr sans filtre pour ne pas fausser les résultats.

Scan : scanner Epson Perfection 4180, "chauffé" pendant une demi-heure, à 2400 DPI en TIFF et en 8 bits gris, avec le pilote Epson Scan. Contraste et luminosité dans Photoshop Elements 2 et aucune accentuation. Redimensionnement des détails des images à 250x250 pixels à 300 DPI. Enregistrement final en Jpeg qualité maximale.

 

 

Pour mieux voir les détails, veuillez adopter une résolution d'écran 800 x 600 ou inférieure.

 

 

Image test :

Note importante : les éléments retenus sont à égale distance de l'objectif, c'est la rembarde du balcon qui est inclinée.

Voici les résultats des prises de vue (détails) pour les ouvertures suivantes : 3.8, 5.6, 8, 11, 16. Notez que l'image à l'ouverture 16 est sous-exposée. Il faut dire que les vitesses ne dépassent pas le 1/300è de seconde avec cet appareil. Il vaut mieux ne pas y avoir trop de soleil...

Pour chaque ouverture, les résultats au bord et au centre de l'image sont comparés. Traditionnellement, pour la majorité des objectifs, les images sont meilleures au centre et à des ouvertures de diaphragmes intermédiaires (5.6 à 11). Qu'en est-il pour le Rolleiflex Old Standard ?



Ouverture à 3,8 (bord gauche/centre) : à pleine ouverture, on voit que le réverbère manque de netteté, tandis qu'au centre, ce n'est déjà pas si mal.

 

 

 

Ouverture à 5.6 (bord gauche/centre) : légère amélioration, notamment au centre, au niveau des ardoises et des arêtes de la cheminée. Notez que les feuillages bougent, ce qui donne penser à un flou. Au bord, c'est comme à l'ouverture 3.8, peut mieux faire (même si la fenêtre à droite de l'antenne possède toujours beaucoup de détail).

 

 

 

Ouverture à 8 (bord gauche/centre) : petite amélioration au bord de l'image. Le réverbère mériterait d'être encore plus net. Au centre, pas de changement. Les feuilles ne bougent plus.

 

 


Ouverture à 11 (bord gauche/centre) : le fameux révervère est encore plus net, et les ardoises de la maison mieux définies. Au centre, c'est comme à 5.6 et 8, c'est à dire pas mal !

 

 

 

Ouverture à 16 (bord gauche/centre) : comme je l'indique en introduction, l'image d'origine est sous-exposée et assez difficule à récupérer. Elle montre néanmoins une bonne qualité d'image au bord et au centre.

 

 

 

Conclusion :

Ces tests confirment que le Rolleiflex est vraiment un bon appareil, apte à faire des photos formidables (mais en noir et blanc pour ce modèle, comme indiqué plus haut).


Les images sont globalement satisfaisantes à partir de 5.6, les bords restant toutefois en retrait à toutes les ouvertures (même si à partir de 11, les résultats sont assez bons).


Le Tessar du Rolleiflex Old Standard est toutefois moins contrasté que le Xenar du Rolleicord Vb, 40 ans plus jeune et doté de l'objectif Xenar 1:3.5/75. Je l'ai constaté dès la première pellicule et ce fut assez flagrant. Mais le piqué a l'air meilleur à toutes les ouvertures !


Les anciens appareils vous tentent ? N'hésitez plus, faites-vous plaisir au moins une fois ! Vous ne le regretterez pas. Et vous apprendrez à voir ce qui vous entoure différemment en manipulant les ouvertures, les vitesses, en faisant des mises au point parfois approximatives. C'est la meilleure façon d'apprendre la photo !

 


Tous les tests d'objectifs


Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Pluchon
commenter cet article

commentaires