Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 21:55

 

Ce petit appareil, qui tient dans une main, est un compact autofocus dit "de luxe". Il entre en concurrence avec le Nikon 28 TI, et le Contax T3 ou le Leica Minilux (voire les Minox ou Rollei), équipés, eux, d'une focale de 35mm.

Le Ricoh, en effet, possède un objectif de 28 mm et il faut aimer photographier des paysages déformés (voir le test avec un autre 28 mm au bas de cette page). En revanche, c'est le top en reportage, ou pour les photos de famille.

Avec un prix d'achat fleurtant les 700 euros (il y a une dizaine d'années, quand même), ce petit compact autofocus était censé en mettre plein la vue. Alors nous allons voir ce que vaut son objectif...

 

   

Conditions des tests :

Pellicule : Ilford FP4+ (125 ISO), développée dans le révélateur Ilford Ilfosol-3 à dilution 1+14 pendant 7 mn.

Prise de vue par temps gris mais assez lumineux. Mise au point sur l'infini.

Scan : scanner Epson Perfection 4180, "chauffé" pendant une demi-heure, à 4800 DPI en TIFF et en 8 bits gris, avec le pilote Epson Scan. Contraste et luminosité dans Photofiltre et aucune accentuation. Redimensionnement des détails des images à 250x250 pixels. Enregistrement final en Jpeg qualité maximale.

Je vous propose de lire mes résultats des prises de vue (détails) pour les ouvertures suivantes : 2.8, 4, 5.6, 8, 11 et 16.

Pour chaque diaphragme, les résultats au bord et au centre de l'image sont comparés. Traditionnellement, pour la majorité des objectifs, les images sont meilleures au centre et à des ouvertures de diaphragmes intermédiaires. Qu'en est-il pour le Ricoh GR1s ?

 

 

Pour mieux voir les détails, veuillez adopter une résolution d'écran 800 x 600 ou inférieure.

 

 

Image test :

 

 

Ouverture à 2.8 (bord gauche/centre) :

 

 

Ouverture à 4 (bord gauche/centre) :

 

 

Ouverture à 5.6 (bord gauche/centre) :

 

 

Ouverture à 8 (bord gauche/centre) :

 

 

Ouverture à 11 (bord gauche/centre) :

 

 

Ouverture à 16 (bord gauche/centre) :

 

 

Rien à redire, ou presque, sur la qualité optique de cet appareil sauf, peut-être, un vignetage  trop présent à mon goût  (et pas seulement à pleine ouverture). C'est indigne pour un appareil de cette classe.

Excepté à l'ouverture 2.8, les résultats en terme de piqué sont homogènes dès F4 (au bord et au centre) et donc très convaincants. Le rendu est, comme le Rollei 35 S, relativement doux. On peut toutefois noter une très légère chute du piqué à F16.

Le Ricoh GR1s reste un excellent petit compact pour les vacances. Il faudra quand même faire attention aux déformations.

En effet, si l'on compare cette 1ère vue, prise avec le Ricoh GR1s à F4, et cette 2è vue prise avec le Pentax 28-70 F4 (à l'ouverture F4 également), on n'obtient pas les mêmes résultats... Voyez l'église, à droite, bien plus penchée avec l'objectif du Ricoh, ainsi que la forme de la maison au 1er plan. En revanche, avec le Ricoh, le balcon est droit :


 

 

Tous les tests d'objectifs


Partager cet article

Repost 0

commentaires