Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 21:32
Déjà à l'origine d'un bel ouvrage de photographies sur la Bretagne (« Finistère sauvage »), Jean-Louis Potier vient de faire paraître un coffret dans lequel il montre deux visions différentes de Brest.



L'une, en noir et blanc, offre grâce au Rolleiflex, divers panoramas du port. Certains de ces lieux sont d'ailleurs interdits aux flâneurs du dimanche, depuis que la chambre de commerce et d'industrie a fermé au public une partie du site.
L'autre livre propose des images plus extraordinaires, cette fois en couleur. Elles ont été prises avec un Holga, un appareil en plastique fabriqué en Chine. S'il nécessite aussi de la pellicule 120, censé apporter une meilleure qualité aux images, c'est tout le contraire qui se produit. « J'ai choisi cet appareil basique qui produit des images bizarres, avec des défauts géométriques et des tâches sur une partie de l'image à cause des fuites de lumière. En fin de compte, les photographies ont souvent beaucoup de charme » constate Jean-Louis Potier. L'auteur a voulu se démarquer de la carte postale en proposant avec le Holga, un travail sur l'architecture brestoise.
Ancien enseignant d'arts plastiques et de photographie, Jean-Louis Potier vit à Saint-Pabu. Il est membre du Centre Atlantique de la Photographie, à Brest, depuis 1998. Il prépare actuellement un ouvrage d'images panoramiques sur l'Irlande.

« Finistère Sauvage » est paru chez Rue des Scribes Editions, et le coffret « Brest le port » et « Brest avec Holga » aux Editions Cloître.

Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires