Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 21:22

Le quinzième livre du quimpérois Henry Le Bal met en scène le concierge « de père en fils » de la plus grande bibliothèque du monde.


C'est un roman à la première personne, une réflexion par laquelle le lecteur est invité à retrouver « le vieil homme aux habits de moine d'autrefois ». « Ce n'est pas un roman sur la connaissance mais plutôt un livre sur l'écriture et sur la façon dont notre civilisation est devenue le jouet de la chose écrite » explique Henry Le Bal. On comprend mieux pourquoi l'auteur, volontairement étranger au monde de l'internet et du clavier, continue inlassablement de rédiger ses textes au porte-plume. « Le rapport à la main... on ne maîtrise rien et petit à petit c'est l'écriture qui nous mène où les mots voulaient » dit-il.

Ce texte de près de 200 pages est suivi de la pièce de théâtre « Une heure ¼ ». Henry Le Bal interroge le lecteur « sur la difficulté de faire tenir dans un temps imposé quelque chose qui est du domaine de l'éternité ». Une heure ¼, c'est en effet le temps que doit durer une pièce pour que ça « fonctionne » avec le public.

L'an prochain, Henry Le Bal mettra en scène plusieurs de ses pièces. « Une heure ¼ » sera jouée à Paris, « Corcovaël » au Brésil et « Falihnda » au Liban. Au printemps prochain, l'oratorio « les larmes de Pierre » sera également enregistré en public à l'église Saint-Roch à Paris.


« La porte » suivi de « Une heure 1/4 » d'Henry Le Bal est publié aux éditions l'Age d'Homme (25 €).


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires