Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 20:22

 


La plus grande église française reconstruite après la guerre est aussi la plus imposante du diocèse. « C'est comme si on a voulu bâtir ici une cathédrale ! Il fallait qu'elle puisse recevoir toutes les paroisses de Brest et les congrès importants. Ce fut le cas pour les chroniques sociales de France en 1968 » raconte l'archiviste diocésain Yann Celton. L'ensemble mesure près de 80 mètres de long et peut accueillir 2 500 personnes assises (et la chapelle annexe, plus de 600). Les voûtes culminent à 28 mètres.

La nouvelle église Saint-Louis est édifiée sur les ruines de l'ancienne église jésuite, brûlée en 1944 par les Allemands qui pensaient que des résistants se cachaient dans le clocher pour leur tirer dessus. « Après la guerre, il est décidé de fusionner l'église jésuite et l'église Notre-Dame des Carmes qui se situait un peu plus bas » poursuit Yann Celton.

A l'issue du concours d'architectes en 1948, c'est le cabinet d'Yves Michel qui l'emporte, mais les finances ne suivent pas pour réaliser le projet retenu. Les plans reprennent le même schéma de l'église d'avant-guerre, dans un style néo-gothique. Suivant les avis de la revue « Art Sacré » pour qui « une belle architecture ne doit pas cacher ses formes par du factice », le groupe d'architectes et des responsables de l'évêché se rendent en Suisse où ils découvrent des monuments très dépouillés. « La nouvelle église Saint-Louis est critiquée à l'époque, avec son grand mur plaqué de pierre de Logonna-Daoulas. On parle de hangar à dirigeables ! Des puristes comme Le Corbusier auraient sans doute aimé des boîtes de béton comme l'église de Royan par exemple » analyse l'archiviste du diocèse.

Inscrivant sa façade dans l'encadrement de la rue Etienne Dolet, côté rue de Siam, l'édifice fait maintenant partie du paysage, dans une ville reconstruite à l'américaine avec ses voies qui se croisent à angle droit. Le curé de Brest-Centre, Raymond Le Gall, nommé il y a quatre ans et demi, se plaît à savourer les commentaires de visiteurs. « Ca nous porte vers le haut, c'est impressionnant » entend-il le plus souvent.

Le prêtre prépare activement l'anniversaire de la nouvelle église Saint-Louis, consacrée en 1958 après trois années de travaux. Le samedi 26 avril à 11h, les personnalités sont invités à inaugurer l'exposition montrant les différentes étapes de la reconstruction à travers des images et des documents d'archives. La fête se poursuivra le lendemain en présence de l'évêque du diocèse Mgr Jean-Marie Levert.


Christophe Pluchon


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires