Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 14:44

Qui a dit que les ordinateurs à bas prix étaient uniquement destinés aux pays en voie de développement ? Notre confrère Micro Hebdo de cette semaine (n°500) ne tarit pas d'éloges sur une gamme d'ordinateurs portables commercialisée par la firme taïwannaise Asus pour 299 euros.

Le premier modèle, l'Eee PC 701 4G, devrait être disponible à la fin de cette année en Europe. Il n'inclue pas, on s'en doute un peu à cause du prix, de technologie dernier cri mais plutôt des innovations logicielles et certaines d'entre elles sont vraiment les bienvenues. S'il vise à faire des économies, le système d'exploitation basé sur la distribution Xandros-Linux est de bon aloi. Alternative à Windows, il autorise évidemment la navigation sur internet, le traitement de texte, la lecture de vidéos et même des raccourcis vers des webradios.

Dans ce petit portable (qui pèse moins d'un kilo et mesure seulement 22,5 cm de large !), Asus ne propose pas de disque dur. Le stockage se fait sur une mémoire flash de 4 Go incluse à l'intérieur et il est possible (et même conseillé si on veut télécharger) de rajouter des extensions. Trois ports USB 2.0 sont disponibles. Pour la lecture de vidéos, c'est la même chose car l'ordinateur n'intègre pas non plus de lecteur CD/DVD. En revanche, il est possible de relier le portable à un écran plus grand par le biais d'un port VGA car celui de base ne fait que 17,8 cm de diagonale. Enfin, c'est un « petit » microprocesseur » de type Intel Celeron, doté de 512 MO de mémoire vive et cadencé à 900 Mhz, qui est aux commandes de cet Asus.

A l'approche des fêtes, on peut d'ores-et-déjà parier que ce modèle connaîtra un certain succès. Pour moins de 300 euros, c'est vrai qu'il peut faire office de deuxième ordinateur dans une famille, pour de petites tâches (consultation sur internet, comptes bancaires...), d'autant qu'il intègre une carte Wifi. La presse et les consultants spécialisés sont presque tous unanimes. Dans Micro-Hebdo, Ivan Roux montre bien qu' « il ne s'agit pas d'une machine au rabais, mal finie, offrant peu de possibilités, ni d'un gadget pour mordus du genre ». Quant à Julie de Meslon, de 01 Net, elle explique que ce modèle s'adresse aux jeunes étudiants, aux enfants, aux seniors et aux mères aux foyers. « L'Eee PC, dont le nom signifie « Easy to learn, easy to work, easy to play » n'a pas la prétention de rivaliser avec les portables classiques vendus au minimum 500 euros en France » écrit la journaliste.

A l'heure où l'on veut restreindre la fracture numérique, j'applaudis pour ma part la possibilité de trouver enfin dans le commerce une machine vendue avec un système d'exploitation libre, et surtout évolutive. Qui utilise toutes les capacités de son PC dernier cri et combien d'heures chaque jour ?


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires