Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2005 3 13 /07 /juillet /2005 20:32

Les mauvaises langues (sans jeu de mots !) diront qu'il aurait fallu y penser avant l'invasion de l'ordinateur et d'internet dans notre vie quotidienne. Mais rassurez-vous, cela fait plusieurs années que la commission générale de terminologie et de néologie planche sur la francisation des termes ayant trait au multimédia, que ce soit pour nos besoins personnels ou professionnels. Créé par un décrêt du 3 juillet 1996, la structure placée auprès du Premier Ministre a pour objectif de contribuer à l'enrichissement de la langue française. Elle est à l'origine de l' « assistant électronique de poche » en lieu et place de « personal digital assistant » (PDA), ou des mots « correctif » et « retouche » pour qualifier le « patch », utilisé pour corriger provisoirement... un « bug », dans un programme informatique. En d'autres occasions, elle s'est aussi exprimée concernant le vocabulaire utilisé dans le monde de la pêche, en agriculture, dans les domaines sportif ou automobile. Elle est à l'origine de l'expression « mode de la rue », sans doute plus appropriée que « street fashion », et de la « zone euro » qui a remplacé, ou tenté de le faire, l' « euroland », terme que l'on lit ou que l'on entend encore parfois de la bouche de certains journalistes.

Les 5 et 20 mai derniers, au Journal Officiel sont parues les traductions françaises de treize nouveaux mots et expressions ayant trait au vocabulaire de l'internet et des télécommunications. La commission préconise (car elle rend un avis) que l'on utilise plutôt les équivalents français pour les termes suivants : « arroseur » en remplacement de « spammeur » ; « message multimédia » au lieu de « MMS message » ; « zone d'accès sans fil » ou « zone AFSI » à la place de « hot spot » ; « blog », « web log » ou « weblog » deviendrait « bloc-notes » ou  « bloc » ; « canular » à la place de « hoax » ; « logiciel malveillant » au lieu de «  malicious logic », « malicious software » et « malware » ; « riper » pour « rip » ;  « cheval de Troie » pour « Trojan horse » ; « logiciel antivirus » ou « antivirus » pour « vaccine program », « antivirus program » et « antivirus software » ; enfin, « ver » à la place de « worm ».  

Au final, on peut regretter qu'il n'y ait rien de bien révolutionnaire dans cette approche, puisque la majorité des termes nouvellement francisés l'étaient déjà auparavant (vous mettez souvent à jour votre « vaccine program » ?



Liste complète des mots francisés à l'adresse suivante :

http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/cogeter/publications-jo.htm


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires