Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2005 1 22 /08 /août /2005 19:37

Qui n'a pas un jour rêvé de passer de l'autre côté du poste pour présenter à des milliers d'auditeurs, ses artistes et chansons préférés ? Les stations locales, dites libres, diffusant sur les ondes, ne sont plus très nombreuses, pourtant les rescapées accueillent encore des bénévoles passionnés. Fort heureusement, Internet nous offre la possibilité d'exercer des talents cachés, sans bouger de la maison. Et nous allons voir comment...

L'un des logiciels les plus téléchargés pour diffuser des programmes, vidéo ou son, en streaming (sous forme de flux continu, en direct), s'appelle Winamp. C'est d'ailleurs la même application que certains utilisent pour écouter de la musique depuis un CD ou lire des vidéos sous Windows, Mac et même Linux. La dernière version est la 5.094, et vous pouvez la franciser en installant le pack adéquat (www.winampfr.com). Pour diffuser des chansons (en format MP3), rendez-vous dans la rubrique « pas à pas », puis  « web radio, monter sa web radio ». Winamp requiert deux plug-ins : d'abord, le DSP Shoutcast, puis le serveur proprement dit.

Ensuite, passez à l'étape n°2 : dans « options, préférences, plug-ins, DSP/Effet » de Winamp, sélectionnez « Nullsoft SHOUTcast Source DSP ». C'est à ce moment-là que la partie devient intéressante, puisque vous allez pouvoir configurer votre serveur dans la nouvelle fenêtre qui apparaît à l'écran. Pour cela, depuis le menu de votre ordinateur, lancez le serveur Shoutcast, et cliquez sur « Editer le serveur de configuration ». C'est vous qui allez définir le nombre maximal de personnes autorisées à se connecter, car contrairement à une radio herzienne, la quantité d'ordinateurs apte à recevoir votre programme dépendra de la qualité sonore de vos émissions, et votre connexion Internet. Par exemple, avec une connexion sortante de 128 kbps et une qualité réglée sur 24 kbps, vous ne pourrez pas avoir plus de 4,8 (soit 5) utilisateurs simultanés (128 x 0,9 / 24 = 4,8). Bien sûr, c'est vraiment très limité, et pour toucher plus de monde, vous devrez faire appel à des serveurs externes aux tuyaux plus conséquents...

Vient enfin le moment de préparer la mise en ligne de la musique, à partir du module « source shoutcast » : dans « input », choisissez la source (Winamp ou votre carte son), en cliquant sur « encoder », réglez la qualité de diffusion, et dans « sortie , pages jaunes », vous pourrez donner un nom à votre webradio. Lancez la lecture d'un titre, et vous verrez le vumêtre s'agiter. Cliquez alors sur « connect » pour diffuser effectivement.

Comment s'écouter quand on n'a pas encore d'auditeurs ? Rien de plus simple : d'abord, branchez-vous au serveur Shoutcast, c'est-à-dire à votre propre ordinateur. Pour cela, récupérez votre adresse IP. Sous Windows, dans « démarrer, exécuter », taper « cmd » puis « ipconfig ». Copiez-collez ensuite cette suite de chiffres et de points dans un autre logiciel de lecture (Windows Media Player par exemple), sous la forme : http://adresseIP:8000 (« ouvrir une URL »)

Vous entendez ce que vous diffusez, avec un décalage de quelques secondes ? Vous voilà connecté ! Facile, non ? Mais ce que je ne vous ai pas dit au début, c'est que toute diffusion de chanson protégée par des droits d'auteurs implique le paiement d'une redevance à la Sacem, même pour trois auditeurs. Les renseignements et tarifs sont sur le site : www.sacem.fr/ (lien Multimédia).


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires