Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2005 7 06 /11 /novembre /2005 16:05

Il est dans presque toutes les poches, à la maison, au bureau, et même dans les musées, où sa présence sait se faire discrète. Les français ont un rapport très positif avec leur téléphone mobile, c'est ce qui ressort de l'étude menée fin août par TNS Sofres pour le compte de l'Association Française des Opérateurs Mobiles (l'AFOM), auprès d'un échantillon âgé de plus de 15 ans.

72% des personnes interrogées utilisent effectivement le portable pour leurs besoins personnels ou professionnels (15% d'entre elles ne disposent pas de téléphone fixe). L'étude fait apparaître une fracture entre les générations. Ce sont les moins de 40 ans qui utilisent le plus le mobile (95% des utilisateurs ont entre 18 et 24 ans) et qui répondent en majorité en connaître toutes les fonctions ou du moins, une bonne partie. C'est aussi cette tranche d'âge qui renouvelle le plus son téléphone et qui le qualifie d'objet « indispensable » (48% des 15-17 ans), « de mode », et à « valeur affective ». A l'inverse, ce sont surtout les plus de 60 ans qui jugent le portable « utile » (à 78%, contre 60% chez les 15-17 ans).

Pour plus des trois-quart des sondés, représentant l'échantillon dans son ensemble, le mobile véhicule des valeurs alliant praticité, sécurité, liberté et simplicité. 59% des interviewés se retrouvent aussi dans les mots « dépendance » et « indépendance ». L'étude montre que l'apparition du portable dans la société française est une « bonne chose » pour 94% des utilisateurs et pour 72% des non-utilisateurs. Six sondés sur dix ont une perception plutôt positive du mobile dans l'organisation de la vie en générale, pour preuve : la moitié des personnes interrogées se disent « pas très souvent ou jamais agacées » au restaurant par une sonnerie ou une conversation à proximité, et ce taux monte à 63% lors de repas de famille.

Les effets pervers du mobile ? On est tout le temps dérangé, cela dilue le lien social, on téléphone pour rien, c'est dangereux au volant... cite en bloc l'échantillon représentatif des français de 15 ans et plus. L'étude conclut en parlant du mobile comme d'un « objet sans égal ». Il « concentre les aspects les plus modernes de notre société : le goût pour les technologies innovantes, le besoin d'autrui, et l'envie de consommation ».


Retrouvez l'ensemble de cette étude sur le site : www.tns-sofres.com/. Les résultats ont été révélés le 3 novembre.


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires