Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 16:04

Processeur AMD cadencé à 500 Mhz, mémoire flash d'un gigaoctet (à la place du disque dur), système d'exploitation Linux, récepteur Wifi, écran couleur tactile douze pouces, quatre prises USB, manivelle pour recharger la batterie, coque en caoutchouc... Cet ordinateur à mi-chemin entre le portable et la tablet PC, déjà annoncé lors du World Economic Forum de Davos en janvier, a été présenté officiellement le 17 novembre à Tunis, pendant le Sommet Mondial de la Société de l'Information. La genèse de cette machine, qualifiée de révolutionnaire par son rapport qualité-prix et ses capacités, revient à Nicholas Negreponte, directeur du Medialab du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Son développement entre dans le cadre d'un programme baptisé « One Laptop Per Child ». Soutenu par de nombreux mécènes (dont Google et Red Hat), il vise à lutter contre la fracture numérique dans le monde, en facilitant l'accès à internet et à l'informatique aux enfants du tiers-monde. « Nous distribuerons les ordinateurs portables directement aux ministères chargés de l'éducation, qui ensuite les distribuerons eux-mêmes comme des livres d'école. Pour lutter contre les détournements, les machines seront marquées au nom de l'enfant » précise Nicholas Negroponte sur le site internet du MIT. Une solution informatique relativement performante et à petit prix, est-ce pour autant une chance pour les pays émergents ? Dans la revue Futur(e)s, en mars 2001, Pascal Renaud rappelait avec intérêt qu' « un habitant de la planète sur deux n'a jamais téléphoné. Au Sénégal, on compte un accès internet pour 2 200 personnes, un pour 5 700 au Cameroun, un pour 25 000 en Guinée et au Niger... En Afrique, la croissance de l'internet butte sur le manque d'infrastructures : pénurie de lignes de téléphone, multiplication des pannes d'électricité, routes en mauvais état. Le fossé numérique est béant ». Et les choses n'ont pas beaucoup changé depuis...

A l'heure où des dizaines de millions d'ordinateurs obsolètes attendent une seconde vie, pourquoi ne pas les confier aux populations éloignées des nouvelles technologies de l'information ? Le concepteur du MIT PC refuse cette solution. « Les ordinateurs portables d'aujourd'hui sont devenus obèses. Les deux-tiers de leurs logiciels sont utilisés pour diriger le troisième tiers, qui la plupart du temps répond à la même fonction de neuf manières différentes » dit-il.

150 millions de ces machines, qui peuvent donc faire « presque tout » selon Nicholas Negroponte devraient être fabriquées d'ici à 2007. Le MIT aurait déjà reçu 4,5 millions de commandes de par le monde, même en provenance des Etats-Unis, puisque l'Etat du Massachusetts prévoit d'en acheter 500 000 unités pour les écoles des quartiers défavorisés. Le Massachusetts Institute of Technology, s'il est le mieux placé en terme de prix, n'est pas tout seul sur ce créneau : il doit composer avec AMD, SolarPC et VIA Technologies qui proposent des solutions quasiment équivalentes.


A lire :

L'entretien avec Nicholas Negroponte sur le site du MIT : http://laptop.media.mit.edu/

(traduction en français : www.presence-pc.com/actualite/mit-pc-12083/)


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires