Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 15:20

L'économie touristique a pris un nouvel élan mercredi : le comité départemental du tourisme a lancé ce nouvel outil destiné à rendre plus lisibles les différentes offres proposées par les prestataires finistériens (hôtels, gîtes, meublés, campings, mais aussi parcs de loisirs, offices de tourisme, syndicats d'initiatives et pays touristiques).

Accessible depuis le site web du CDT, il donne aux internautes désireux de séjourner dans la région la possibilité de réserver (ou de pré-réserver) depuis leur ordinateur. Il leur suffit de remplir un panier virtuel avec, par exemple, un type d'hébergement et une destination. Les avantages, c'est qu'ils sont informés en tant réel des disponibilités, et qu'ils peuvent payer grâce à un système sécurisé. Attention toutefois : « la plate-forme n'est pas d'une centrale de réservation, précise Laurence Quinquis, responsable informatique et multimédia au Comité Départemental du Tourisme. Elle joue le rôle d'interface entre deux parties : d'une part le demandeur, et d'autre part le prestataire vers le site de qui elle renvoie ».

Ce qui a motivé la filière touristique finistérienne à se lancer dans l'aventure, c'est bien évidemment la place qu'a pris le média internet dans notre vie de tous les jours. « Les futurs vacanciers veulent l'accès le plus rapide et le plus complet à l'information » explique Laurence Quinquis. Et comme le résume Annick Le Loch, présidente du CDT, « nous ne devions pas rester à la traîne, car tous les départements sont en concurrence ».

Les responsables de la structure ont pris le pouls de ce qui se faisait déjà dans d'autres départements comme la Drôme, le Vaucluse et l'Ardèche, mais aussi en Bretagne, sur le site du Comité Régional du Tourisme. Un cahier des charges commun aux trois autres CDT bretons est aussi en cours de réflexion pour qu'ils mettent en place ce type d'outil.

La plate-forme a séduit pour le moment soixante-dix propriétaires de locations de vacances, une quinzaine de loueurs de chambres d'hôtes, une quarantaine de campings et autant d'hôtels. Hubert Jan, président de l'Union des Métiers des Industries de l'Hôtellerie (UIMH 29), reconnaît que le web a dopé le marché, et compte sur cette interface pour développer encore l'activité des prestataires finistériens. « 99,9% des hôtels classés tourisme sont sur internet, dit-il. Les grandes chaînes ont toutes leurs centrales de réservation. Ce qui se faisait par courrier se fait aujourd'hui en ligne, en toute confiance. C'est l'évolution de la société. Nous devons être suffisamment présents et attractifs. La plate-forme va dans le bon sens ».

Les étrangers, très friands de ce genre d'instrument, devraient se passer l'adresse en toute logique. Une version en anglais et en allemand sera bientôt lancée.



Site du Comité Départemental du Tourisme :

www.finisteretourisme.com



La plateforme sera présentée ce mardi 11 avril à la CCI de Morlaix, pendant le colloque « technologies de l'information et de la communication : des services et usages innovants pour les collectivités publiques » organisé par « un monde d'avance », le pôle régional de diffusion des TIC.



Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires