Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 09:39

L'auteur installé à Quimper signe aux éditions Alain Bargain son quatrième roman. C'est son deuxième à paraître dans la collection Pol'Art, une collection qui permet de remonter l'histoire et mieux connaître le milieu de la peinture en Bretagne grâce aux enquêtes policières.
rubis.jpg

Dans « Toiles de fond à Concarneau », Stéphane Jaffrézic avait choisi de mettre en scène Paul Gauguin, quelque temps après sa fameuse bagarre avec des marins de la ville bleue, en 1894. Cette fois-ci, les gendarmes Clet Moreau et Blaise Furic, en permission agricole pour rénover un penty, doivent élucider une étrange disparition à Châteauneuf-du-Faou. Ils entretiennent une relation privilégiée avec Paul Sérusier qui y travaille. Là encore, Stéphane Jaffrézic se base sur un fait réel pour transformer en drame un moment de quiétude. « J'ai lu qu'en 1893, Sérusier était tombé follement amoureux d'une critique littéraire polonaise. Quand elle le quitte deux ans plus tard, il est démoralisé ».

Les états d'âme du peintre et sa manière de fabriquer une oeuvre (l'huile sur toile « le pardon de Notre-Dame des Portes ») ou encore le voyage mouvementé en diligence de Concarneau à Châteauneuf-du-Faou (via Pont-Aven) plongent habilement le lecteur dans l'univers de l'art. Il n'est pas nécessaire d'être fin connaisseur pour aller au bout des 250 pages du livre.


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

olivier 15/07/2007 19:21

J'avais lu le polar de Jaffrézic autour de Gauguin, le personnage du policier Clet étant très attachant à la lecture. Curieux donc d'apprendre qu'une nouvelle aventure de celui-ci paraît donc. Et toujours un peintre en toile de fond si j'ose dire.