Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 15:33

A Brest, l'association Longueur d'Ondes prépare déjà son prochain festival de la radio et de l'écoute. La cinquième édition se déroulera du 6 au 9 décembre et en vue de ce rendez-vous est lancé un concours de pièce sonore. Il permettra au lauréat de remporter un enregistreur numérique professionnel Nagra ARES-M d'une valeur de 990 euros.

L'association a aussi refondu le site de sa webradio Ousopo.org qui permet d'écouter des enregistrements en ligne, la base de donnée étant constituée d'oeuvres sonores fournies par les internautes. Les bénévoles des radios, associatives notamment, et les passionnés de matière sonore des autres horizons sont les bienvenus. « Ousopo signifie Ouvroir de Sonorités Potentielles, explique l'administrateur du site, Rachid Sadaoui. C'est une webradio collaborative sur laquelle ceux qui confient des oeuvres s'engagent à renoncer à leurs droits d'auteurs, en vertu de la licence Creative Commons ».

ousopo.jpg Tous types de « sonorités » peuvent être déposées, soit par le biais du site (en format MP3, 96 kb/s), soit en fournissant un CD à l'association Longueur d'Ondes. « Il n'y a pas de contrainte de temps, insiste Rachid Sadaoui. On peut publier des fictions ou des reportages. Nous privilégions la qualité sonore, tout en étant conscient que tout le monde n'a pas les mêmes moyens, et le point de vue, le parti pris. Je pense à ces objets sonores non-identifiés de Stéphanie Grandmontagne, une ancienne étudiante des Beaux-Arts qui a fait un énorme travail sur le son ».

Pour choisir de mettre en ligne les enregistrements proposés, le comité de rédaction d'Ousopo se réunit régulièrement. Le travail d'une cinquantaine d'auteurs est disponible à l'écoute sur la nouvelle version du site, soit une centaine de sons. « Quand on arrive sur la page d'accueil, explique Rachid Sadaoui, on doit cliquer sur l'une des lettres de l'abécédaire. On peut alors écouter les pièces sonores dont le titre commence par cette lettre. Nous insistons beaucoup sur le côté aléatoire. L'idée, c'est que les gens puissent se balader d'une sonorité à l'autre ».

Parmi les autres nouveautés de la webradio, la possibilité de rechercher des oeuvres en tapant un mot-clé, l'accès depuis la page d'accueil aux trois derniers enregistrements mis en ligne, et l'inscription à une newsletter pour être averti de l'actualité d'Ousopo.

Au moment où des radios d'envergure nationale déploient leurs ailes sur la bande FM finistérienne (comme RMC ou Radio Nova), d'autres se développement en privilégiant l'intéractivité et la collaboration avec le public, prouvant ainsi qu'il n'est pas nécessaire d'être un professionnel pour exceller dans la cuisine sonore.

Lien : www.ousopo.org


Christophe Pluchon

Partager cet article

Repost 0

commentaires